Campagne Nationale de sensibilisation sur la prostitution des mineurs

En France, chaque année, entre 7 000 et 10 000 enfants seraient victimes de prostitution, une évaluation approximative et probablement en deçà de la réalité.

Le constat des acteurs institutionnels et associatifs est unanime : la prostitution des mineurs s’accroît et ne se réduit pas seulement à la traite de mineurs d’origine étrangère.

Pour lutter contre ce fléau, Adrien Taquet, Secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, lance une campagne de sensibilisation pour alerter et prévenir le grand public sur la réalité et les dangers de la prostitution des mineurs. À travers notamment un film de campagne percutant qui met en scène une victime mineure de prostitution dans un quotidien qu’elle pense « gérer », la lumière est faite sur la vulnérabilité des victimes et les dangers auxquels elles doivent faire face.

Le lancement de cette campagne est concomitant à la remise d’un rapport au secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles par le Centre de Victimologie pour Mineurs (CVM), soutenu par le ministère des Solidarités et de la Santé, le ministère de la Justice, le Défenseur des droits, la région Île de France et la mairie de Paris. Les conclusions permettent d’appréhender la prostitution des mineurs en France et de cerner le profil des victimes, d’un point de vue sociologique, psychologique et médico-légal.